Blog officiel de la librairie Al Bayyinah

Un cœur renforcé : La relation à Allah dans la difficulté

L’un des meilleurs moyens de connaître Allah est de lire Ses paroles, et par ce biais, de développer un cœur avec une foi forte. Chaque histoire, description, avertissement et conseil nous donne un aperçu de la façon dont Allah interagit avec nous et nous aide à nous connecter à Lui, ainsi qu’à comprendre notre propre rôle dans ce monde et la nature du monde lui-même.

Le fait d’être dans ce monde implique que nous traversions des périodes de difficultés. Je me suis récemment retrouvée dans une situation inattendue, dans laquelle aucune personne que je connaissais ne pouvait m’aider, et à laquelle je n’avais aucun moyen de faire face par moi-même. Au début, je voulais tellement un soutien humain. Mais je me suis rendu compte que la leçon à tirer ici est de se tourner d’abord vers Allah. Le soutien de ceux qui nous entourent est un moyen qui ne peut être facilité que par Allah . Et lorsque les gens ne peuvent pas être là pour nous, cela nous rappelle qu’en réalité, nous n’avons qu’Allah et c’est tout ce dont nous avons besoin. C’est le secret du rappel que nous récitons chaque jour, le matin et le soir :

حَسْبِـيَ اللّهُ لا إلهَ إلاّ هُوَ عَلَـيهِ تَوَكَّـلتُ وَهُوَ رَبُّ العَرْشِ العَظـيم

“Allah me suffit, en Lui je place ma confiance et Il est le Seigneur du trône immense”

Le Prophète (sws) a dit que celui qui dit cela sept fois le matin et le soir, Allah lui épargnera ce qui le préoccupe [Abu Dawud].

Nous pouvons réciter cela distraitement, sans réussir à intérioriser les significations, mais lorsqu’Allah veut que nous apprenions, ces mots prennent soudainement vie. Les leçons du Coran nous touchent soudainement de plus près, et nos cœurs sont renforcés par quelque chose d’inexplicable car, à l’extérieur, il n’y a aucune raison d’être calme. Pourtant, avec une compréhension d’Allah, al-Salam (la source et le donneur de paix), al-Mu’min (le donneur de sécurité), al-Muhaymin (le contrôleur), qui grandit dans notre cœur, les problèmes extérieurs deviennent minimes.

C’est ainsi que les musulmans ont pu faire face à leurs ennemis lorsque les chances étaient contre eux. Allah dit :

 

 

 

 

Certes ceux auxquels l’on disait  : “Les gens se sont rassemblés contre vous; craignez-les” – cela accrut leur foi – et ils dirent : “Allah nous suffit; Il est notre meilleur garant.” [Qur’an; Surah ‘Ali ‘Imran:173]

 

La sérénité dans la difficulté

Pour ceux d’entre nous qui doivent faire face à des difficultés apparemment insurmontables, Allah nous rappelle à maintes reprises dans le Coran que la confiance en Lui nous donne la force intérieure nécessaire pour affronter ces difficultés, même si rien ne semble changer à l’extérieur.

Lorsque le Prophète (sws) et Abu Bakr étaient poursuivis par les Quraysh, qui voulaient à tout prix le tuer, ils se sont cachés dans la grotte de Thawr. Ses poursuivants l’y ont suivi, s’approchant si près d’eux que s’ils avaient regardé en bas, ils les auraient vu. Allah nous révèle ce qui s’est passé à ces moments-là :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

…Quand ils étaient dans la grotte et qu’il disait à son compagnon : “Ne t’afflige pas, car Allah est avec nous.” Allah fit alors descendre sur lui Sa sérénité “Sa sakina” et le soutint de soldats (Anges) que vous ne voyiez pas… [Surah At-Thawbah:40]

Allah a envoyé sa sérénité sur le Prophète (paix et salut sur lui). Parfois, au milieu de la tourmente, nous pouvons nous sentir calme. Et cela ne peut venir que de ce qu’Il nous donne, lorsque nous nous tournons vers Lui et réalisons qu’ “Allah est certainement avec nous”.

De même, lorsque Pharaon poursuivait Musa et Bani Israël, il semblait sur tous les fronts qu’ils étaient condamnés. Pharaon était inflexible et avait l’armée la plus forte. Les Bani Israël se lamentaient : “…Nous serons rattrapés à coup sûr !”. [Sourate Ash-Shu’ara:61]. Les Bani Israël manquaient de confiance en Allah. Musa, quant à lui ?

 

 

 

 

Puis, quand les deux partis se virent, les compagnons de Moïse dirent : “Nous allons être rejoints”. Il dit : “Jamais, car j’ai avec moi mon Seigneur qui va me guider”. [Surah Ash-Shu’ara:61-62]

Les exemples précédents concernaient les plus grands prophètes, le bien-aimé d’Allah et celui à qui Allah a parlé directement. Est-il possible d’attendre la même sérénité ?

Allah parle de donner la sérénité aux croyants dans le Coran. Il nous enseigne également les nuances dans la sérénité – on peut avoir confiance en Allah, tout en se sentant triste à cause de la perte, et posséder un calme intérieur tout en ayant des moments d’appréhension. Dans l’histoire de la mère de Moussa, elle a été inspirée par Allah pour abandonner son fils sur le fleuve Nil. Par la volonté d’Allah, le bébé Musa a été récupéré par les membres du palais de Pharaon. Quelle a été la réaction de la mère de Moussa ? Le lendemain, la mère de Moussa a ressenti un vide dans son cœur.

La mère de Moussa était une croyante fervente, elle avait confiance en Allah et était aimée de Lui, pourtant, elle ressentait un vide dans son cœur. Et qu’a fait Allah ?

 

…Peu s’en fallut qu’elle ne divulguât tout, si Nous n’avions pas renforcé son cœur pour qu’elle restât du nombre des croyants. [Surah Al-Qasas:10]

La mère de Musa a reçu la force dont elle avait besoin pour protéger Musa et s’abstenir de tout révéler. Ainsi, Allah peut nous donner la force nécessaire pour faire face à nos difficultés, même si nous ressentons de la douleur en même temps.

Connection à Allah subḥānahu wa ta'āla (glorified and exalted be He)

La confiance en Lui signifie-t-elle que les choses se dérouleront toujours comme nous le souhaitons ? Pas du tout, mais c’est le sens de la confiance. Nous faisons ce que nous devons faire – ce qui est requis de nous à l’extérieur et à l’intérieur – et nous confions le résultat à Allah. La mère de Musa voulait que son enfant soit avec elle, protégé : il a atterri dans le ventre de la bête, la maison du Pharaon, l’assassin des fils du peuple hébreu. Il était pourtant protégé, mais dans la maison de son ennemi.

Parfois, le but de la leçon n’est pas un changement extérieur miraculeux, ou même un changement progressif, mais une connexion interne au Très-Haut qui remplit réellement le but de l’épreuve : la soumission et l’amour d’Allah en toutes circonstances. Asiya en était l’incarnation ; elle avait tout ce que ce monde pouvait offrir, et pourtant elle professait sa foi en Allah à son mari tyrannique, qui prétendait être un dieu. Et elle fut tuée pour cela. Pourtant, son cœur a été renforcé. Elle supplia Allah pour ce qu’elle désirait le plus, pour ce qui lui donnait vraiment la paix : “Mon Seigneur, construis-moi près de Toi une maison au Paradis“.

La prochaine fois que vous vous sentirez accablé par vos problèmes et que vous ne verrez pas d’issue, rappelez-vous que vous avez Allah. Car qu’avons-nous, si nous n’avons pas Allah ? Et si nous avons Allah, avons-nous vraiment perdu quelque chose ? Et lorsque vous êtes envahi par le calme malgré des circonstances troublantes, et que vous ressentez un profond sentiment de force alors qu’il n’y a aucune raison logique à cela, rappelez-vous que c’est al-Salam, qui vous accorde la vraie paix, et al-Aziz, qui vous donne la capacité de résister de l’intérieur.

 

Auteure : Jinan Yousef pour muslimmatters.org

Partagez la publication
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp

Articles sur le même thème

Librairie musulmane

La librairie Al Bayyinah propose des centaines d’articles dont des livres, jeux éducatifs, parfums ou encore vêtements.

Nos articles favoris
Livre du mois

Le recueil bénéfique des enseignements coraniques - Ibn Sa'di

Explorer